questions d'éthique

-0560-Pythagore Les vers dorés

[edit] Pythagore fonde une éthique dans la pratique du quotidien. Le personnage historique reste très mal connu; son enseignement s'assimile à l'école qu'il a fondée, dont Platon et Lucrèce furent des élèves. Au croisement des influences Hélène, Égyptienne et Babylonienne. On prête à Pythagore une série de préceptes moraux appelés "Vers dorés". Ces maximes s'inspirent du code Sumérien d'Hammourabi et tiennent à la fois de la prière (religieuse) et de la leçon de morale (juridique) qui visent à diriger les consciences et réglementer les comportements.

LES VERS D'OR DES PYTHAGORICIENS

1 Les dieux immortels (6) d'abord, comme la loi (7) les a établis
2 Honore-les (8) et vénère le serment, (9) puis les héros (10) dignes d'honneur,
3 Ainsi que les génies terrestres (11) vénère-les, en exécutant les choses de la loi;
4 Honore aussi tes parents, et ceux qui te sont très proches de parenté ;
5 Et parmi les autres fais ton ami de qui est le meilleur en vertu.
6 Cède aux douces paroles, aux travaux utiles,
7 Et n'aie point de haine pour ton ami a cause d'une faute petite,
8 Tant que tu te peux.; car le pouvoir habite auprès de la nécessité. (12)
9 Ces choses-là d'une part sache qu'elles sont ainsi d'autre part habitue-toi a maîtriser celles ci :
10 L'estomac tout d'abord, et le sommei ainsi que la sexualité
11 Et l'emportement; et ne pratique de chose honteuse jamais ni avec un autre,
12 Ni en particulier; mais plus que tout respecte-toi toi-même,
13 Ensuite exerce la justice (13) et en acte et en parole;
14 Et de te comporter en tout sans réflexion ne prends point l'habitude;
15 Mais sache que mourir (14) est la destinée de tous.
16 Quant aux richesses accepte tantôt de les acquérir, et tantôt de les perdre.
17 Et tout ce que, de par tes divines destinées,les mortels reçoivent de douleurs,
18 Si tu en as ta part fatale, (15) Supporte-la et ne t'en indigne ;
19 Mais c'est la guérison qui convient, autant que tu le peux ; et réfléchis de cette manière:
20 C'est qu'aux gens de bien pas beaucoup de ces Choses-la ne donne la destinée.
21 Devant les hommes beaucoup de paroles viles ou vertueuses
22 Tombent, ne t'en frappe point, ni alors ne permets
23 Que tu t'en écartes; (16) et si quelque mensonge se prononce,
24 Montre de la douceur. (17) Ce que je vais te dire, que cela en toute circonstance s'accomplisse:
25 Que nul en parole ne t'induise, ni en acte,
26 A faire ou à dire, ce qui pour toi n'a point d'avantage.
27 Délibère avant l'action, pour que n'existent point de choses blâmables;
28 C'est en effet d'un homme faible que de faire ou de dire des folies;
29 Mais n'accomplis ces choses, qui plus tard point ne te chagrineront. (18)
30 Ne fais rien de ce que tu ignores, mais apprends
31 Tout ce qu'il te faut, et c'est ta plus agréable vie qu'ainsi tu passeras,
32 Il ne faut pas non plus de la santé de ton corps avoir négligence ;
33 Mais que dans la boisson, la nourriture et la gymnastique la mesure
34 Soit gardée; j'appelle mesure ce qui point ne te chagrinera. (19)
35 Habitue-toi à mener genre de vie pur, sans mollesse;
36 Et garde-toi de faire toutes ces choses, qui provoquent l'envie.
37 Ne dépense pas mal à propos, comme celui qui ignore la beauté;
38 Ne sois avare non plus: la mesure en toutes choses est excellente.
39 Fais ce qui ne te nuira point; et réfléchis avant d'agir.

40 N'accueille point le sommeil sous ta douceur de tes yeux,
41 Avant d'avoir examiné chacun de tes actes du jour:
42 En quoi ai-je commis une erreur ? qu'ai-je fait ? que n'ai-je pas fait qu'il me fallait faire?
43 En commençant par le premier point va jusqu'au bout; (20) et ensuite
44 Si ce sont des choses honteuses que tu as commises Punis-toi, mais si tu as bien agi, réjouis-toi.
(21)

45 A ces choses donne ta peine, et ton application ; il faut que tu les aimes,
46
47 Oui par celui (22) qui à notre âme a transmis le quaternaire, (23)
48 Source de l'éternelle nature. mais entreprends une tache, Q'après avoir prié (24) les dieux de l'achever et devenu maître de ces choses,
50 Tu sauras quelle est, des dieux immortels et des hommes mortels,
51 La constitution, Et jusqu'à quel point les éléments se séparent Et jusqu'où ils se tiennent;
52 Et tu connaîtras dans la mesure de la justice, (25) que la nature en tout est semblable, (26)
53 En sorte que pour toi il n'y ait nul espoir de ce qui est sans espoir, (27) et que rien ne si dissimule. (28)
54 Et tu sauras que les hommes ont les maux qu'ils ont eux-mêmes choisis
55 Ces malheureux, qui ne voient les biens qui sont près d'eux
56 Ni ne les entendent: se libérer du mal peu de gens le savent.
57 Tel est te sort qui égare les esprits des mortels; et comme des objets qui roulent,
58 De part et d'autre ils se portent, souffrant des maux infinis;
59 Triste compagne la discorde égare sans qu'on s'en aperçoive
60 Innée en eux; il ne faut la faire avancer, mais en lui cédant la fuir. (29)
61 Zeus notre père, certes de bien des maux tu délivrerais tous les hommes,
62 Si à tous tu montrais , (30) de quelle déité ils se servent.
63 Mais toi prends courage, puisqu'ils sont de race divine les mortels,
64 A qui la nature sacrée présente (31) la révélation de toutes choses.
65 Si tu y prends part, tu triompheras de ce que je t'ordonne,
66 Et après avoir guéri ton âme tu la sauveras de ces peines.
67 Mais abstiens toi des aliments dont nous avons parlé, et dans les purifications,
68 Comme dans la libération de l'âme, décide, et réfléchis sur chaque chose,
69 Après avoir établi comme conducteur le sens qui vient d'en haut plein d'excellence;
70 Puis après l'abandon de ton corps si tu arrives au libre éther,
71 Tu seras immortel, un dieu qui ne meurt point, (32) non plus un mortel. (33)