questions d'éthique

L'édification de soi

[edit] Selon Foucault

à propos des conseils donnés par Demetrius, Sénèque dit qu'il faut « les tenir à deux mains » (utraque manu) sans jamais les lâcher ; mais il faut aussi les fixer, les attacher (adfigere) à son esprit, jusqu'à en faire une partie de soi-même (Partem sui facere), et finalement obtenir par une méditation quotidienne que « les pensées salutaires se présentent d'elles-mêmes ».

On a là un mouvement très différent de celui que prescrit Platon quand il demande à l'âme de se retourner sur elle-même pour retrouver sa vraie nature. Ce que Plutarque ou Sénèque suggèrent, c'est au contraire l'absorption d'une vérité donnée par un enseignement, une lecture ou un conseil ; et on l'assimile, jusqu'à en faire une partie de soi-même, jusqu'à en faire un principe intérieur, permanent et toujours actif d'action. Dans une pratique comme celle-là, on ne retrouve pas une vérité cachée au fond de soi-même par le mouvement de la réminiscence ; on intériorise des vérités reçues par une appropriation de plus en plus poussée.