questions d'éthique

045-Plutarque-La défiance du démon

[edit] Selon Foucault et d'aprés: * Plutarque, Le Démon de Socrate in Oeuvres morales (trad.J. Hani), Paris, Les Belles Lettres, «Collection des universités de France», 1980, t. VIII, § 585 a, p. 95.

Ces pratiques d'abstinence visent autre chose que la purification et la vérification du pouvoir du démon, qui les justifiaient pour Pythagore et pour Socrate.
Dans la culture stoïcienne, leur fonction est d'établir et de tester l'indépendance de l'individu à l'égard du monde extérieur.
Dans le De genio Socratis de Plutarque, par exemple, l'individu se livre à des activités sportives très éprouvantes ; ou bien il se soumet à la tentation en plaçant devant lui des mets très appétissants et en y renonçant. Il appelle son esclave et lui donne les mets, tandis que lui-même mange le repas destiné aux esclaves.

* Plutarque, Le Démon de Socrate in Oeuvres morales (trad. J. Hani), Paris, Les Belles Lettres, «Collection des universités de France», 1980, t. VIII, § 585 a, p. 95.