questions d'éthique

-0300-Epicure

[edit] Selon Foucault

le souci de soi a constitué non seulement un principe, mais une pratique constante. On peut prendre deux autres exemples, très éloignés, cette fois, par le mode de pensée et le type de morale. Un texte épicurien, la Lettre à Ménécée **, commence ainsi : « Il n'est jamais ni trop tôt ni trop tard pour prendre soin de son âme. On doit donc philosopher quand on est jeune et quand on est vieux » : la philosophie est assimilée au soin de l'âme (le terme est très précisément médical : hugiainein), et ce soin est une tâche qui doit se poursuivre tout au long de la vie.

Épicure, Lettre à Ménécée (trad. M. Conche), in Lettres et Maximes, Villers-sur-Mer, Éd. de Mégare, 1977, § 122, p. 217.